Nos projets à travers le monde

Antananarivo, Madagascar
Asmae – Association Sœur Emmanuelle

Madagascar : Insertion scolaire et sociale

Contexte :

Madagascar occupe la 158ème sur 188 dans le classement de l’Indice de Développement Humain . En 2019, 75% des 25,6 millions d’habitants vivent avec moins de $1.90/jour et 47% d’entre eux ont moins de 15 ans.

Le gouvernement malgache investit peu dans les infrastructures de l’éducation nationale : classes délabrées et sous-équipées, sureffectif, pas de matériel d’apprentissage adapté, formation insuffisante des éducateurs du préscolaire et des enseignants du primaire, pas de couverture des frais de cantine scolaire. Cette situation a une conséquence dramatique sur les enfants issus des milieux les plus défavorisés ou en situation de rue qui sont, pour la majorité, déscolarisés ou/et en décrochage scolaire,

Objectifs : 

  • Développer les compétences techniques et pédagogiques des associations locales pour qu’elles soient en mesure de faciliter la réinsertion en école primaire publique ou en centre de formation professionnelle. D’un plus grand nombre d’enfants et de jeunes vulnérables issus des « Bas quartiers » d’ Antananarivo (Ankasina, Anosizato et Manarintsoa)
  • Leur donner ainsi les moyens de se construire eux-mêmes un avenir meilleur et devenir des hommes et des femmes libres et autonomes.

Bénéficiaires :

  • Bénéficiaires directs: Les enfants   et les jeunes, vulnérables des « Bas quartiers » d’ Antananarivo : Ankasina, Anosizato et Manarintsoa.
  • Bénéficiaires indirects:
    • Les familles et les communautés.
    • Le personnel enseignant et encadrant des écoles primaires publiques.

Actions et Résultats

  • Les compétences techniques et pédagogiques du personnel éducatif des 5 associations partenaires ont été renforcées.
  • 1000 enfants âgés de 3 à 12 très vulnérables issus des « Bas quartiers » d’Antananarivo Ankasina, Anosizato et Manarintsoa sont accompagnés dans leur passage du centre socio-éducatif des partenaires vers 8 Ecoles Primaires Publiques.
  • 520 familles sont soutenues dans la prise en charge et le suivi de la scolarité de leurs enfants.
  • Des collaborations entre acteurs communautaires et les partenaires ont été établies et sont effectives.
  • Des outils pédagogiques d’alphabétisation auprès de la société civile ont été diffusés, reconnus et intégrés dans les dispositifs institutionnels.
  • Des interactions avec 5 associations locales, les membres de .la Direction de l’Education préscolaire et de l’Alphabétisation (DEPA) du Ministère de l’Education de Madagascar se développent.

Ce projet porté par Asmae – Association Sœur Emmanuelle s’inscrit dans la continuité d’une action engagée en 2015 avec le soutien de l’Union Européenne et de l’Agence Française de Développement. pour faciliter l’insertion ou la réinsertion scolaire et sociale des enfants des bas quartiers de Tana – phase 2 (2020-2023). Y interviennent 5 associations locales.   La Fondation y participe en finançant la production d’outils et de méthodes pédagogiques nécessaires pour l’alphabétisation et la remise à niveau des enfants vulnérables ainsi que pour le renforcement des capacités pédagogiques des éducateur.rices du préscolaire  de 2 associations locales

Contact : Asmae – Association Sœur Emmanuelle – www.asmae.fr

 

quis consectetur nunc mattis quis, mi, leo. elementum dapibus risus sit